Actualité

Progrès social : le Sénégal dans le top 10 des pays africains

SPI

Le Sénégal figure dans le Top 10 (10e place) des pays africains de l’indice du progrès social publié par l’ONG américaine ‘’The social progress imperative’’, a appris l’APS.

L'ONG a publié récemment la troisième édition de son rapport annuel évaluant le progrès social à travers le monde. L’étude mesure "l'indice du progrès social" de 133 pays dont 36 se trouvent en Afrique.

Dans ce classement des 10 pays africains, Maurice, 36e rang mondial, arrive en tête, suivie de l’Afrique du Sud (63e), du Botswana (65e), de la Tunisie (67e), de la Namibie (75e) , de l’Algérie (85e) , de l’Egypte (89e), du Maroc (91e), du Ghana (94e) et du Sénégal (97e).

Le Sénégal qui, avec un score de 56,46, fait mieux que l'Inde (53,06) et le Pakistan (45,66) ou le Rwanda (51,6) et réalise un score supérieur à celui de géants africains tels que le Nigeria (43,31), l'Angola (40).

Le progrès social est défini ici comme étant "la capacité d'une société à répondre aux besoins humains fondamentaux de ses citoyens, en leur permettant d'améliorer leur qualité de vie et de créer des conditions permettant à l'ensemble des individus d'atteindre leur plein potentiel".

Pour les auteurs de l’étude, le progrès social d'un pays n'est pas exclusivement dépendant de ses performances économiques, plus précisément de son produit intérieur brut (PIB).

La méthodologie de l’étude s'articule autour de trois axes : la capacité d'une société à satisfaire les besoins de base de ses citoyens (qualité et accès au système de santé, au logement, à la sécurité…), à construire les fondements de leur bien-être sur la durée (en leur donnant accès à l'éducation et à l'information) et à leur donner l'opportunité de s'accomplir.

Les trois premières places du podium sont occupées par la Norvège, la Suède et la Suisse.

Dernières actualités

Saly, 02 octobre - Des experts de la décentralisation et techniciens de l’Agence de Développement

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.