Actualité

Mise en place d’une structure dédiée au financement des collectivités locales : les acteurs s’impatientent !

Dakar, 13 avril - Les acteurs et partenaires de la décentralisation se sont réunis, ce jeudi 13 avril 2017 à Dakar, pour passer au peigne fin les termes de référence pour le choix du consultant devant conduire l’étude préalable à la mise en place de la structure dédiée au financement des collectivités. Cette rencontre a ainsi permis aux participants d’intégrer dans les Termes de référence leurs différentes préoccupations tournant notamment autour des profils des experts du cabinet qui doit être choisi.

Selon Oumar BA, représentant le Président de l’association des maires du Sénégal (AMS), la deuxième phase de l’acte 3 de la décentralisation ne peut être réussie si les collectivités locales n’ont pas accès au financement. Il a ainsi félicité le comité de pilotage et l’Agence de Développement local pour cette initiative. Ce projet vient à son heure selon Boubacar BIAYE représentant l’Association des Départements du Sénégal (ADS). Il estime que dans ce contexte de mise en œuvre de l’acte 3 de la décentralisation, la rareté des ressources financières constitue le principal blocage du fonctionnement de la plupart des collectivités locales. Il a salué la démarche participative qui a été mise en avant par l’Agence de Développement local dans le processus. Une démarche innovante qui permettra par conséquent une meilleure appropriation du projet par les élus notamment.

Pour rappel, le Chef de l’Etat, à travers la directive présidentielle n°4 du rapport N°61/2014 du 28/11/2014 de l’IGE, invite le gouvernement à diversifier les ressources de financement des collectivités locales en :

  • Procédant à une étude approfondie sur les mécanismes de diversification possibles : recours au marché obligataire, valorisation du foncier, création de fonds d’incitation, etc.
  • Etudiant l’opportunité de créer une institution financière destinée spécifiquement aux collectivités locales et qui pourrait recourir aux transferts de l’Etat, aux dons, aux bailleurs de fonds et à d’autres sources de financement.

Conformément à cette directive, l’Agence de développement local accompagne le comité de pilotage, composé du Ministère de la gouvernance locale, de l’association des maires du Sénégal, de l’association des départements du Sénégal (ADS) et du ministère des finances, dans la mise en œuvre du processus.

Dans sa présentation Monsieur Lamine SARR, Directeur de la promotion du développement territorial, est largement revenu sur l’importance de la création d’une telle structure. Conformément au contenu économique et financier imprimé à l’acte 3 de la décentralisation, dans sa deuxième, cette structure devra à la fois satisfaire les besoins de l’ensemble des acteurs de la décentralisation notamment les collectivités locales mais aussi les populations individuellement ou constituées en association, de même que le secteur privé local.

Cette rencontre a été présidée par Monsieur Magatte WADE, Président du comité de pilotage du projet, par ailleurs Maire de la commune de Mékhé, en présence du Secrétaire Général de l’ADL, Monsieur Alassane NDOUR et des différents acteurs intervenant dans la décentralisation et le développement.

Dernières actualités

Après Kaolack, le Conseil départemental de Foundiougne a abrité ce samedi 17 j

Les jeunes porteurs de projets dans le département de Kaolack vont bientôt voir leur rêve se trad

Plan Sénégal Emergent

PSE
L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale.

Acte III

Acte III
La vision du Chef de l’Etat, qui guide la mise en œuvre de l’Acte III de la décentralisation, est d’« organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable à l’horizon 2022 ». A cet égard, l’objectif général consiste à élaborer une nouvelle politique nationale de décentralisation qui permet d’asseoir des territoires viables et compétitifs, porteurs d’un développement durable.

ONDDL 

ONDDL
L'observatoire national de la décentralisation et du développement local offre aux différentes parties prenantes au développement local, une plateforme d’échanges, de surveillance et de réflexion multi-acteurs. L’objectif de cet Observatoire est de fournir aux différents acteurs, un véritable outil d’aide à la décision, à l’élaboration, à la mise en œuvre, ainsi qu’à l’évaluation et à la capitalisation des projets et programmes porteurs de croissance économique et de développement local.

République du Sénégal

Coat
Le Sénégal se situe à l'avancée la plus occidentale du continent africain dans l'Océan Atlantique, au confluent de l'Europe, de l'Afrique et des Amériques, et à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes.